Pour des raisons d'ordre administratif, ce blog n'est à l'heure actuelle pas alimenté. Vous pouvez néanmoins consulter tous les articles antérieurs en cliquant sur les différents liens disponibles dans la barre latérale. Bonne promenade .... à tous les visiteurs !

mercredi

La passion du vin au Domaine Patrick Meyer à Nothalten dans le Bas-Rhin


 Bouchon en  verre présenté par Jean-Paul.
"Utilisé par défaut, il conserve la magie du vin" : Patrick Meyer
Dernière sortie  oenologique de la saison 2011/2012. Oh ! combien elles vont nous manquer ces sorties de dégustation jusqu'à la prochaine rentrée !!  Aujourd'hui elle s'est tenue au Domaine Patrick Meyer à Nothalten (dans le Bas-Rhin) et n'a pas été sans surprise.

Quelques repères :
Les sols du domaine ne subissent plus l'application des produits de synthèse depuis 1990.
Depuis 1993 le sulfitage a été réduit au minimum. En principe, l'élevages des vins se fait sans ajout de So2. Certains vins même ne sont pas sulfités du tout.
1999 marque la reconversion de la totalité du domaine en biodynamie. la suite
en cliquant ici

Patrick MEYER qui se qualifié de "paysan-viticulteur" nous a tout d'abord emmenés dans les vignes, à quelques 50 mètres du domaine. Appuyé sur une bêche devant servir à une démonstration, (démonstration en partie échouée vue la sécheresse du terrain), il a tout de même réussi à nous sensibiliser au vu d'une petite motte "  à la souplesse de la terre, son côté soyeux, son odeur , le sol qui regorge de vie…" 
Patrick Meyer fut intarissable lors de son discours s'appuyant sur la bio dynamie. Je n'aurai pas la prétention (ni la compétence),  de reproduire ici ses paroles,  reflet de ses profondes convictions. Succédant très jeune à sa maman,  il s'est attelé à un travail qui traduit ses croyances, son respect de la terre, de la vigne,  et aussi de l'être humain,  largement  tributaire de sa façon de se nourrir ….

Dans la cave du domaine nous avons, dans la foulée, dégusté une dizaine de vins sculptés, ciselés, et toujours raffinés dans le plus pur respect de son terroir, et de l'expression intrinsèque de ses cépages. Dans le chai, Patrick pratique la même politique qu'à la vigne, il intervient le moins possible, laisse faire ses vins, puis en le goutant décide de la mise en bouteille lorsqu'un vin est prêt à être bu et non pas parce qu'il faut vider la cuve.

Dans l'ordre,  nous avons dégusté : 
- "Les Pierres Chaudes" - Pinot Noir 2010, 13,5° - vinification minimaliste - pas d'agressivité, très grande souplesse
- Sylvaner/Pinot blanc 13,5 °(90 % de Sylvaner - très peu de pinot) vin de "Winstub"
- "Grittermatte 2010" - Riesling - vin qui mérite 2/3 ans de garde. Persistance/longueur en bouche
- "Muenchberg Grand Cru 2009"  Riesling
- "Les Pucelles 2010" - 14° Gewurtztraminer (ample et généreux en bouche -épicé - poivré) 
- "Vendanges Tardives" Riesling 2007
Et surprise :
-  "Zellberg - l'Ermitage 2001 - Belles vignes de Sylvaner" -  Evolution aromatique sans oxydation - vin "increvable".
"" C'est du Beethoven et non de la Musique de Chambre"" nous dit le propriétaire des lieux.
Ce vin me fait penser aux vins du Jura, mais chut … !!!!!
le tout accompagné de pains surprises et des fameux kouglopfs de chez "LORBER".
Les photos se trouvent ici


  Le mot de la fin  de Patrick Meyer, pris en vidéo ...

et ... merci à lui ... pour son accueil et sa sincérité … Et aussi à Jean-Paul, à Yvonne et à Marie à qui nous devons cette dernière sortie oenologique de la saison 2011/2012.
À très bientôt pour la prochaine saison …



Blogger

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Francine - tu as retracé avec un réel talent - cette visite assortie d'explications très techniques quant à la bio-dynamie en général - et à l'élaboration des vins qui en sont issus, en particulier - cordial merci pour tous qui bénéficient de cette rétrospective.
Marie