Pour des raisons d'ordre administratif, ce blog n'est à l'heure actuelle pas alimenté. Vous pouvez néanmoins consulter tous les articles antérieurs en cliquant sur les différents liens disponibles dans la barre latérale. Bonne promenade .... à tous les visiteurs !

lundi

CURIOSITES ET MERVEILLES CEVENOLES






Nous étions dans les Cévennes(clic) avec Denis, Chauffeur Kunegel et Christian,  Guide émérite habitué des Cévennes, qui tous les deux nous ont fait profiter de ce pays grâce à leurs connaissances et leur professionnalisme sans faille.

Terre d'évasion, d'Histoire ou de rencontres singulières, les Cévennes offrent un archipel de mondes à part aux visiteurs qui s'y arrêtent ... le dépaysement se renouvelle sans cesse., paysages à couper le souffle, ouvrages d'art, magie et séduction se succèdent ! Archipel d'un  monde à part.

Huit jours de rêves, de découvertes, d'enchantement : alternance de randonnées, visite de villes, de sites, de musées .... le tout agrémenté de séjours dans des hôtels étoilés où l'accueil, la compétence, le savoir-faire ... rivalisaient avec le charme des lieux et  une gastronomie surprenante.


Le premier jour nous sommes passés par Alès où la Mine-Témoin(clic) nous a  proposé une découverte insolite de l'univers minier, à la lueur d'authentiques lampes de mineurs. Visite exceptionnelle que je vous suggère de (re)découvrir en photos en cliquant ici.
Repas et logement à l'Hôtel "La porte des Cévennes" à Anduze, ville construite en espalier au pied du Rocher de Saint Julien et aux ruelles étroites et tortueuses, pleines de charme, bordées de maisons du XVIe siècle. (clic)


Le deuxième jour de notre séjour dans les Cévennes

- Nous avons visité Le Mas Soubeyran (Musée du du Désert) à Mialet
Le Musée du Désert est fait de vieilles pierres et de petites ruelles ; il a été installé dans la maison du chef Camisard Pierre Laporte, surnommé Rolland.

Pourquoi le Désert ?


"" Dans l’Histoire du protestantisme français, l’expression Désert définit une période qui s’étend de la Révocation de l’Edit de Nantes (1685) à la Révolution Française (1789).
Privés alors de liberté de culte, c’est loin des villes, cachés dans les endroits isolés, déserts (dans les forêts, les garrigues, les grottes ou les ravins…), que les protestants de France (en Cévennes, mais aussi en Haut-Languedoc, en Poitou, Dauphiné, Vivarais…) furent obligés de vivre clandestinement leur foi ....  ""
L'album-photos en cliquant ici

Après , avoir déjeuné à l'Hôtel à Anduze nous avons visité la Bambouseraie, phénomène botanique unique en Europe dont vous aurez un petit aperçu en cliquant ici


Nous entamons la troisième journée de notre périple  et c'est à bord d'un tortillard du début du siècle que nous partons de la gare d'Anduze à la découverte des Cévennes ! Quelle aventure : nous arrivons ainsi à Saint Jean du Gard (que nous visitons). Randonnée sur les flancs du Mont Aigoual (1567 m alt.), point culminant des Cévennes, où nous pique-niquons "joyeusement" pour rejoindre ensuite en bus l'Observatoire Météorologique du Mont Aigual. La situation géographique du sommet de l'Aigoual permet un très large tour d'horizon en brassant certains des plus hauts sommets de France.
Visite ntéressante, et ....  les prévisions sont optimistes pour les prochains jours !!!

Les photos de cette journée sont ici
Les photos de "Philippe" un  bloggeur de Sarrebourg,  cliquer ici


Quatrième jour :
Balade au sein des rochers ruiniformes du chaos de Nîmes le Vieux.
Sublime .....
" Le chaos de Nîmes-le-Vieux est un site ruiniforme situé dans la partie nord-est du causse Méjean. Inscrit en zone coeur du Parc national des Cévennes, il a été baptisé ainsi en 1908 par son découvreur, Paul Arnal, pasteur à Vebron, par analogie avec le chaos de Montpellier-le-Vieux, un site similaire découvert 25 ans plus tôt par Edouard-Alfred Martel... ""
la suite en cliquant ici et les photos en cliquant ici

Nous déjeunons dans une ferme-auberge où le repas composé de spécialités de la région a su nous surprendre... Nous n'avons hélas pas pu vider nos assiettes au grand regret de la très sympathique aubergiste.
Sur ce dans l'après-midi, découverte-guidée de l'Aven Armand ; nous y accédons grâce à un funiculaire. Mise en lumière dynamique de cette forêt vierge avec ses 400 stalagmites uniques au monde L' endroit est magique magique et nous a fortement impressionnés. Je vous le laisse découvrir le site en  cliquant ici.
J'ai également pu prendre quelques photos  (cliquez ici)  lors de la visite de cette  une grotte.

Nous retournons à l'Hôtel du Mont Aigoual à Meyrueis où nous avons déjà logé la nuit précédente. Chambres spacieuses, très bons repas, service irréprochable  ... que de bons souvenirs .....

Les photos prises des barques en cliquant ici

Le 5ème jour nous sommes descendu en barques de la Malène au Cirque des Baumes. La seule façon  de découvrir réellement ce site prestigieux avec les bâteliers des gorges du Tarn qui le connaissent et nous l'ont fait découvrir par une visite guidée et commentée de 8 km sur les eaux du Tarn ; nous avons ainsi pu approcher au plus prés sa faune et sa flore.


Nous continuons en car et nous rendons dans à Sainte Enimie où nous nous baladons et où nous déjeunons. Sainte Enimie est classé parmi les plus beaux villages de France de par son côté médiéval et son adaptation aux gorges qui l'entourent.

La légende de Sainte Enimie :
"" Fille du roi des Francs, soeur du "bon roi Dagobert", Enimie, chaste princesse aussi belle que pieuse, a trouvé dans les eaux de la source de Burle remède à la terrible lèpre qui la dévore. Elle s'installe à proximité de cette bienfaisante fontaine, fonde une abbaye qui est à l'origine de l'actuel village.""
J'ai trouvé ce village médiéval des plus intéressants ; en voici l'album-photos en diaporama en cliquant ici
L'après-midi nous randonnons sur un agréable sentier au-dessus des gorges du Tarn (de Ste Enimie vers St Chely en photos ici
Nous repartons vers Mende (coeur de la Lozère) où nous logeons à l'Hôtel de France. Une petite balade nocturne nous permet entre autres de découvrir (de l'extérieur) la Basilique-Cathédrale Notre Dame et St Privat.

Le 6ème jour  nous visitons le château de La Baume (château privé classé monument historique); nous pique-niquons et Denis (notre chauffeur) s'est arrêté à un endroit plus que confortable où nous attendent tables et bancs. Ambiance "pique-nique" bien sûr mais, comme d'habitude, dans la bonne humeur et le partage des jambon,  pâté, cornichons, tomates, fromages, fruits, petits fours ... le tout à volonté et arrosés d'un généreux vin du pays.

Et c'est vers les loups du Gévaudan que nous allons dans l'après-midi.
"" Légende de la bête du Gévaudan
Tout commence le 30 juin 1764 lorsque Jeanne Boulet, une jeune fille de 14 ans du village des Hubas est attaquée en plein jour dans le pâturage où elle gardait un troupeau de vaches par un animal. A l'époque, les accidents de ce type sont assez fréquents. Mais il s'avère que cet évènement est le premier d'une longue série marquée par plus de trois ans de massacres où l'homme deviendra la proie d'une "bête" malfaisante. En effet, tous les récits de survivants ou de témoins de ces drames désignaient un animal. Mais les blessures, jugées inhabituelles, suggéraient plutôt une "bête" hors du commun. ""
Toutes les photos de cette journée encore une fois bien remplie sont ici

Le matin du 7ème jour, nous quittons l'Hôtel de France à Mende.
Par le parc National des Cévennes nous nous rendons vers le Pont-de-Montvert et c'est dans un grand bâtiment qui abrite une exposition permanente que nous découvrons l'histoire naturelle et humaine du Mont Lozère, et ce grâce à la guide qui nous communique avec brio sa passion du pays.
Nota : Le lundi 24e juillet 1702, sur les 9 à 10 heures du soir, quatre vingt ou cent hommes armés abordèrent le lieu qu'on appelle le Pont de Montvert, et après avoir mis des sentinelles sur toutes les hauteurs.
Découvrez l'histoire du  meurtre de l’abbé du Chaila en cliquant ici

Nous reprenons le car. Le trajet que prend Denis nous fait découvrir des paysages féériques. Nous nous dirigeons vers le Col de Finiels (alt. 1541 m).
Christian a prévu une chouette randonnée, mais  nous pique-niquons d'abord c'est dans un endroit entre les sapins et à l'abri du vent , que nous faisons honneur aux victuailles ....
La nature est envoûtante sur les crêtes du Mont Lozère ; un  rythme paisible nous permet d'admirer la région. De nombreux arrêts nous font pleinement profiter des paysages que j'ai fixés sur les photos dans l'album ici
Avant de reprendre le car (direction Clermont-Ferrand), nous prenons un pot à une terrasse bien ensoleillée.

Denis fixe le départ et nous réalisons  que demain sera
le 8ème et dernier jour de ce voyage "randos-découvertes".
A Clermont-Ferrand nous logeons à l'Hôtel Kyriad Centre. Nous y dînons et faisons un petit tour en ville. Le centre y est très animé en ce soir d'été,  ainsi que les ruelles autour de la Cathédrale (surprenante en pierres volcaniques noires).

Après le petit déjeuner à l'hôtel le programme prévoit la visite guidée de VULCANIA ; Vulcania est un centre de culture scientifique autour du volcanisme. Il porte aussi le nom de Centre européen du volcanisme.

Que d'émotions ! les attractions spectaculaires n'épargnent pas notre sensibilité et les sensations sont fortes derrières les lunettes 3D ou 5D!!!
Nous (re)découvrons l'histoire des volcanologues Maurice et Katia Kraft, surnommés les diables des volcans. Nous sommes confrontés à la machine terre, en rejoignant l'escadrille nous volons au-dessus d'un super volcan (Toba en Indonésie) - aérien, surréaliste et "décoiffant".
Nous effleurons de nos doigts la météorite de Tamentit (joyau de Vulcania et doyenne de la terre).
Et encore ... et encore ...
Le temps passe trop vite ...
Voici l'album-photos en diaporama en ( cliquez ici )
Nous déjeunons à la Cafétéria et rendez-vous est fixé à 14 heures pour le retour vers Colmar  ....
où nous arrivons dans la soirée.
En cliquant ici vous pouvez visionner les  photos de ce séjour dans les Cévennes que m'a envoyées Annie.

Nous remercions  Denis et Christian qui nous ont fait vivre d'intenses moments durant ces 8 jours passés en leur compagnie dans les Cévennes et leur disons à l'an prochain  pour un nouveau départ vers l'aventure .

Nota : Le site d'un cévenole en cliquant ici

Blogger

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Bravo Francine,tu fais cela comme une pro! Et les détails en plus!
J'ai découvert des choses que je n'avais pas vues sur place!

Ce voyage très réussi en demande d'autres aussi beaux!

Et nous n'avions de la pluie que dans la nuit à Mende, ce qui fait qu'on avait bien la "Mende à l'eau"
comme avait prévu Jean! Bisous Annie et Yvan

Jean a dit…

Bravo Francine !
Quel beau travail. Galeries de photos, tes textes et les documents externes que tu y ajoutes, il ne manque rien à cette chronique complète d'un voyage inoubliable.
Bisous

Marie Remond a dit…

MERCI Cordial Francine pour ce bon et beau reportage.

tout y est - c'est super pour tous ceux qui auraient aimé participer à ce voyage - sans pouvoir le réaliser pour une raison ou une autre..

les photos prises le dernier soir à Mende ne sont plus utiles, je pense -
mais je les mettrai néanmoins sur un CD et te le remettrai à l'occasion...

très bonne semaine à toi et à une autre fois
bz

Simone et Bernard Wioland a dit…

Reportage parfait ;merci à Francine et Annie