Pour des raisons d'ordre administratif, ce blog n'est à l'heure actuelle pas alimenté. Vous pouvez néanmoins consulter tous les articles antérieurs en cliquant sur les différents liens disponibles dans la barre latérale. Bonne promenade .... à tous les visiteurs !

samedi

Revue satirique "Les Scouts" à Schiltigheim




Ces Arcaliens de Colmar n'hésitent devant rien !
Et cette fois-ci ils étaient (une nouvelle fois)  dans le Bas-Rhin où se tient à l'heure actuelle le spectacle musical "Les scouts" présenté par la Mairie de Schiltigheim : "PRENEZ ET MANGEZ-EN TOUS ... mais il n'y en aura pas pour tout le monde". Vaste programme ... 2011 dernière année avant la fin du monde ... tout est permis, lâchons les chiens....

"" Ils arraisonnent sauvagement les bateaux humanitaires de CroisiEurope tentant de forcer le blocus d’Ottmarsheim, ils pillent sans pitié les ruines fumantes du prochain Haïti, ils lancent des buzz sur les cornes de notre vénéré président, ils jouent off shore parce que c’est plus polluant et que BP, c’est pas que des banques populaires, ils se font financer chez les Grecs, ils disent pis que pendre de la gauche strasbourgeoise sans plus craindre la terrifiante ire riessienne, ils supportent le Racing... Bref, ils vivent définitivement, pleinement et sereinement à crédit, sûrs enfin que n’ayant plus à honorer de traites, ils pourront librement adorer les traîtres. 
Les  "scouts en 2011" se foutent de tout car la justice n’aura plus le temps de passer. Déjà qu’avec le libéralisme sauvage plus personne n’était plus responsable de pas grand chose, voire de plus rien, avec l’inversion des pôles se sera l’impunité à tous les étages. Les scouts en profitent, faites pareil ! 
En 2011, zigouillez votre voisin, trompez votre conjoint, lâchez-vous sur l’emprunt, il n’en restera rien…""


Les Dernières Nouvelles d'Alsace vous en diront un peu plus en cliquant ici

 


Créée il y a trente ans à Strasbourg, à l'Ange d'Or, la revue des Scouts a trouvé asile depuis 1988 à Schiltigheim. En 1989 ils jouaient au Cheval Blanc.




Les nostalgiques de la revue du "Barabli" y ont trouvé leur compte et c'est à Jean-Paul qu'ils le doivent !


Blogger

2 commentaires:

Simone et Bernard a dit…

Merci pour ce message sympa !

Marie a dit…

MERCI Cordial Francine - pour cette rétrospective -
j'apprécie bcp - comme d'habitude..

très belle fin de week-end à toi et à une autre fois
bz