Pour des raisons d'ordre administratif, ce blog n'est à l'heure actuelle pas alimenté. Vous pouvez néanmoins consulter tous les articles antérieurs en cliquant sur les différents liens disponibles dans la barre latérale. Bonne promenade .... à tous les visiteurs !

mardi

Le "Lac des Cygnes" à la Filature à Mulhouse

Les Arcaliens ont choisi (grâce à notre amie Monique, organisatrice des sorties culturelles - et que nous remercions) d'assister à ce merveilleux spectacle à Mulhouse à la Filature, dont l'immense scène est conçue pour la danse.



Les amateurs de répertoire classique, de chaussons pointus et de diadèmes ont pu se réjouir de la reprise du Lac du Cygne par le Ballet du Rhin .
Entre rêve et réalité, le chorégraphe, Bertrand AT, décrit les tourments d'un adolescent qui entre dans la vie adulte, tiraillé entre désir et devoir : "Il est fascinant de constater que sous prétexte de bâtir un monument à la femme version XIXe siècle, douce, sensible, soumise, les sujets réels de ce ballet parlent surtout d'adolescents mâles incapables d'assumer leurs responsabilités d'adultes, symbolisées par le règne et le mariage. Angoisse face à l'inconnue sexuée, face au passage à l'acte, face à l'engagement social, bref à l'entrée dans le monde ..."
L’œuvre présentée par l’Opéra national du Rhin se penche sur cet aspect de l’histoire. Elle est à la fois ancrée dans la tradition et ouverte sur des perspectives plus larges.

Chorégraphie et mise en scène Bertrand d’At
Citations chorégraphiques d’après Lev Ivanov et Vladimir Bourmeister
Musique Piotr Ilitch Tchaïkovski
Direction musicale Daniel Klajner
Décors et costumes Rudy Sabounghi
Lumières Jean-Pascal Pracht.
 

Chouette sortie culturelle : l'Orchestre philharmonique de Strasbourg y était associée, sous la baguette de Daniel Klajner.



 Autre vidéo exceptionnelle sur Youtube en cliquant ici



Est annoncé sur les écrans de cinéma un Black Swan (cygne noir) version fantastique (par Darren Arionoifskty avec Nathalie Portman et Vincent Cassel) ... à suivre ...

Blogger

Aucun commentaire: