Pour des raisons d'ordre administratif, ce blog n'est à l'heure actuelle pas alimenté. Vous pouvez néanmoins consulter tous les articles antérieurs en cliquant sur les différents liens disponibles dans la barre latérale. Bonne promenade .... à tous les visiteurs !

mercredi

Westhalten - Notre-Dame du Hubel - Strangenber - Zinnkoepfle


Aujourd'hui nous avons garé nos voiture à côté du cimetière et en face de l'Eglise de Westhalten (début de la Vallée Noble).
Ce village bâtit sa prospérité aux XIXe et XXe siècles. On peut découvrir au n° 2 de la Route de Rouffach, une maison à pignon à volutes, dotée d'un oriel en bois, qui était l'ancienne cour dîmière.
En face de la mairie on peut voir une très belle fontaine.
L'église a été construite entre 1836 et 1841. Le bâtiment est à nef centrale avec bas-côté et le clocher-porche contient 4 cloches ...  

Nous nous sommes engagés à droite et avons affronté un raidillon qui mène aux pelouses sèches de la colline calcaire du Schrangenberg. Les premières anémones ont fleuri. Jolies petites fleurettes bleu-violet que je n'ai pas manqué de prendre en photos. Nous avons atteint le carrefour forestier de Notre-Dame du Hubel  (on peut y admirer un magnifique chêne).
Nous avons continué notre randonnée sur les sentiers viticoles  qui nous ont entraînés sur le Zinkoepflé. Un parcours de 3 km, agrémenté de nombreux panneaux explicatifs, sillonne le vignoble et offre un panorama unique sur Soultzmatt depuis la table d'orientation - (Zinkoepfle, appelé ainsi d'après les "Sonne Koepfle", nom local donné aux fossiles circulaires de lis de mer présents sur le site). 


Nota
Agréables dans leur jeunesse, les Grands Crus du Zinkoepflé surprennent par leur aptitude extraordinaire à la maturation et figurent donc tout naturellement au sommet de la famille restreinte des grands vins gastronomiques.

La Vallée Noble bénéficie de conditions climatiques hors du commun : la pluviométrie est faible et les gelées rares. Ce micro-climat favorise le développement d'une flore et d'une faune méditerranéennes ; on y trouve en effet des orchidées sauvages, des mantes religieuses ou des cigales, dont le chant ne lasse pas d'évoquer la Provence.

Nous étions revenus au-dessus de Westhalten et pouvions voir au loin nos voitures garées en face de l'Eglise. Un rapide sentier et voilà la boucle bouclée.

Encore une belle après-midi : un soleil resplendissant, une journée annonciatrice du printemps qui ne saurait plus tarder.

Merci Robert et merci Eugène ....

Les photos peuvent se voir  en diaporama et avec commentaires dans un  album Picasa en cliquant ici
Blogger

Aucun commentaire: